Sortir à Paris : le Musée de l’Orangerie

Une contribution de Gilbert

Aujourd’hui je n’ai pas envie de vous parler cinéma et je voudrais vous inviter à aller voir un Musée. Peut-être est-ce l’effet d’un film dont je vous parlai il y a quelques semaines, mais j’ai eu l’envie d’aller voir une exposition de peintures. Bien sûr, il y avait la rétrospective Edward Hopper au Grand Palais mais je n’ai pas eu le courage de faire 3 heures de queue (en fait j’y suis allé dimanche matin à 4 heures et j’ai quand même fait 35 minutes de queue en compagnie d’un groupe d’Italiens très drôles).

On y va pourquoi : Un ciel bien gris, une averse au bon moment, une entrée de Musée bien placée, un peintre connu et voilà l’affaire conclue… je rentre au Musée de l’Orangerie. C’est dans le Jardin des Tuileries, la grande bâtisse à droite quand vous avez l’Obélisque derrière vous. 7,50 € plus tard je suis à l’intérieur.

Ce qu’on peut y voir : Claude Monet a vécu 30 ans jusqu’à sa mort à Giverny et il a peint, pendant cette période, 300 tableaux dont plus de 40 grands formats, du bassin aux nymphéas (nénuphars). 8 des ces panneaux ont été réunis en frises et exposés dans ce Musée. J’étais venu au… siècle dernier. C’est à dire en 1997 ou 98. Ce Musée a été rénové depuis et il est divisé en 2 parties : le rez-de-chaussée avec 2 grandes salles seulement dans lesquelles on peut voir les Nymphéas de Claude Monet. Il s’agit de grands panneaux représentant le même sujet a des moments ou des angles différents : le matin, les nuages, reflets verts, soleil couchant dans la 1ère salle. Reflets d’arbres, le matin clair aux saules, le matin aux saules, les deux saules dans la 2ème salle. On voit ces œuvres à la lumière du jour qui est tamisée par un vélum tendu au plafond.

Le sous-sol est réservé à une salle de cinéma et à des salles d’expositions temporaires. En ce moment c’est la collection Paul Guillaume. Paul Guillaume était un des plus grands marchands parisiens d’art moderne. Attention Art Moderne en 1910-1930, autrement dit la pleine époque de Modigliani, Soutine, le douanier Rousseau, Picasso, Derain et même Matisse, Van Dongen, Utrillo…

L’ avis de Gilbert: J’y passé un bon moment sans gène dans une ambiance calme, feutrée et sereine. La peinture de Monet est bien mise en valeur sans prétention ni artifice. Par ailleurs, la collection Guillaume, en une cinquantaine de toiles nous donne un réel aperçu de ce qui est encore reconnu comme étant une des plus belles périodes de la peinture. Je vous engage à aller sur le site du Musée (http://www.musee-orangerie.fr) et plus spécialement de suivre la visite virtuelle des Nymphéas. Bonne visite.

Infos Pratiques :

  • Musée de l’Orangerie, Jardin des Tuileries, 75001 Paristél. : 01 44 77 80 07
  • Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, le 1er mai, le matin du 14 juillet et le 25 décembre, de 9h à 18h (pas d’entrée après 17h30 – évacuation à 17h45)
  • Accès :Métro : 1, 8, 12 station ConcordeBus : 24, 42, 52, 72, 73, 84, 94 arrêt ConcordeParkings : jardin des Tuileries et Carrousel(accès par le quai des Tuileries ou la rue de Rivoli)Rue du Mont-Thabor, rue des Pyramides
  • Tarifs (sous réserve de modifications) :

 

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)