La Recette du cahier de Mélody : la gelée ET la pâte de coings

J’optimise ma récolte de coings en réalisant à la fois une délicieuse gelée de coings et une étonnante pâte de coings.

Ingrédients (pour 4 pots de gelée) :

  • Environ 2kg de coing mûrs (si vous en avez plus pas de problème mais ne pas dépasser 5 kilos)
  • Le jus d’un citron
  • Sucre en poudre (quantité selon poids de jus et de pulpe de coings qui seront obtenus)
  • 1 gousse de vanille (facultatif)

Temps de préparation /cuisson : 1h (cuisson des coings) + quelques heures à une nuit (égouttage de la pulpe) + 45 mn (réalisation de la gelée) + 1h (réalisation de la pâte)

Difficulté : Moyenne (voir (*))

Budget : Economique

Mode d’emploi :

  • Laver les coings en les frottant pour enlever le duvet (si vous n’enlevez pas tout, ce n’est pas grave)
  • Couper les coings en 4 : ne pas les peler ni les épépiner
  • Mettre les morceaux de coings dans une grande casserole ; les recouvrir d’eau, faire bouillir et laisser cuire à feu moyen jusqu’à ce que les coings soient bien tendres (environ 45 mn)
  • Verser l’ensemble coings + eau dans une étamine. A défaut d’étamine, utiliser une passoire doublée d’un torchon fin en tissu aéré ou un morceau de collant (voir photo)
  • Laisser égoutter quelques heures (voire toute la nuit). Vous pouvez presser un peu les fruits dans l’étamine (la gelée sera moins claire) mais pas trop car vous utiliserez la pulpe pour la pâte de coings (en revanche, si vous ne faites pas de pâte de coings, n’hésitez pas à presser).
  • Réserver la pulpe pour plus tard
  • Peser le jus obtenu, le verser dans une bassine à confiture et ajouter 350g de sucre par kilo de jus, le jus de citron et la gousse de vanille coupée en 2 et grattée au dessus de la bassine.
  • Porter à ébullition en remuant pour bien dissoudre le jus, puis laisser frémir en remuant régulièrement jusqu’ à …En fait c’est là que çà se gâte un peu. Comment être raisonnablement sur que la gelée est prise ? Le plus simple est d’en verser une goutte sur une soucoupe (de préférence mise au frigo auparavant afin qu’elle soit bien froide) et de renverser la soucoupe : si la goutte ne tombe pas, c’est bon ! En tout état de cause compter au moins 20mn de cuisson.
  • En parallèle ébouillanter les pots de confiture et les couvercles et les poser retournés sur un torchon propre
  • Remplir les pots un à un avec la gelée jusqu’en haut du pot ; sitôt un pot rempli, visser le couvercle et poser le pot à l’envers (par exemple dans un plateau contenant un torchon propre)
  • Laisser reposer les pots au moins 12h sans y toucher. Passé ce délai, les retourner, vérifier que la gelée est bien prise (*), les étiqueter et les ranger dans un endroit sec et à l’abri de la lumière
  • (*) : si la gelée n’est pas prise, rouvrir les pots, les vider dans la bassine à confiture, porter à ébullition et refaire cuire 5 à 10 mn en refaisant le test de la goutte sur soucoupe. Bien sûr avant de procéder à la remise en pot, vous aurez ré ébouillanté les pots.Il est vrai que c’est assez frustrant et décourageant de s’apercevoir après les 12h de repos que la gelée n’est finalement pas prise. Mais, bon, çà n’est pas une science exacte et çà arrive (çà m’est d’ailleurs arrivé quelques fois). Si on veut vraiment maximiser les chances de prise à la 1ére cuisson, on peut récupérer les pépins de la pulpe, les enfermer dans une gaze (une compresse fermée avec de la ficelle de cuisine fait très bien l’affaire) et ajouter le tout dans la bassine à confiture. On peut aussi mettre dans la bassine une cuiller à café d’agar-agar. Mais personnellement, je ne mets rien et le plus souvent çà prend à la première cuisson.

Passons à la pâte de coings

  • Reprendre la pulpe de coings : peler les morceaux et enlever les pépins et les morceaux durs
  • Peser la pulpe nettoyée obtenue
  • Peser le même poids de sucre en poudre
  • Dans une casserole, mélanger la pulpe et le sucre
  • Faites cuire à feu assez vif en remuant très régulièrement jusqu’à ce que la pâte se détache complètement des parois de la casserole (compter une bonne demi-heure)
  • Choisir un plat rectangulaire, le garnir d’un papier sulfurisé, verser la pâte et la tasser bien régulièrement. La taille du plat doit être choisie de façon à ce que l’épaisseur de la pâte soit de 2 à 3 cm.
  • Laisser sécher à l’air sec pendant une dizaine de jours
  • Détailler la pâte en bandes puis en carrés ; rouler les carrés dans du sucre en poudre ; les laisser sécher à l’air sec encore 2 ou 3 jours
  • Ranger les carrés dans une boîte métallique en séparant les couches les unes des autres par des morceaux de papier sulfurisé coupés à la taille de la boîte : ils se conserveront 3 bons mois

Accompagnement :

  • La pâte de coings peut se manger telle quelle ou accompagner une tome de chèvre ou de brebis sèche
Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)