Déco-Jardin : un mini bassin aquatique dans une bassine : bilan après 1 an

Pour ceux qui auraient raté le début, voir l’article « Déco-Jardin : créer un mini bassin aquatique ».

Le contenant

Jardin aquatiique dans une bassineJ’avais utilisé une vieille bassine en fer blanc trouvée au fond de la cave (33cm de hauteur et 60 cm de diamètre) qui n’était pas percée (fondamental) mais présentait des tâches de rouille à l’intérieur. Je l’avais donc nettoyée soigneusement à la brosse métallique et avais appliqué à l’intérieur 2 couches de peinture anti-rouille.

Bilan après 1 an : La peinture  anti-rouille avait tendance à se décoller et la rouille revenait par endroits. J’ai donc choisi de doubler ma bassine de plastique. Pour cela, j’ai utilisé un sac poubelle grande contenance que j’ai ouvert et  plaqué dans la bassine avant de replier vers l’extérieur, de découper le trop-plein et de maintenir mon rabat avec de la ficelle de jardinage. Pour l’aspect décoratif, après avoir installé les plantes et avant de remplir la bassine, j’ai garni le fond de  graviers soigneusement nettoyés dans plusieurs eaux. J’ai également mis un petit morceau de charbon de bois qui permet de limiter la salissure de l’eau.

 Les plantes

Jardin aquatique dans une bassineJ’avais installé 5 plantes :

  • un papyrus
  •  une prêle, vivace aux fines tiges creuses dressées
  • une jacinthe d’eau ou calamote qui flotte à la surface de l’eau. Attention : ça flotte à la surface et ça ne se plante pas, c’est juste à poser sur l’eau
  • une juncus effusus spiralis (jonc des chaises en spirale)
  • un nymphéa nain

Bilan après 1 an :

  • Le papyrus a passé l’hiver tranquillement à l’intérieur, installé dans un grand cache pot rempli d’eau. Le seul problème était qu’il avait tellement grandi que les racines ressortaient du pot de toutes parts et que le rempoter dans un pot plus grand n’était pas possible dans la mesure où … le pot aurait occupé à lui seul plus de la moitié de la bassine. Je l’ai donc divisé en deux parties, et j’ai réinstallé une moitié dans le pot initial et l’autre moitié dans un pot installé dans le grand cache pot rempli d’eau.
  • La prêle et le jonc des chaises ont passé l’hiver dehors et se portent bien
  • La jacinthe d’eau avait été rentrée en début d’hiver et installée dans un aquarium bocal mais … elle n’a pas résisté. En fait, il faut plutôt la considérer comme une plante annuelle à renouveler chaque année, mais comme ça ne coûte guère que 5 €, ça peut aller. Et de toute façon, je retenterai l’expérience d’hivernage cette année car il paraît que ça peut marcher.
  • Le nymphéa nain n’a malheureusement pas survécu. D’après le spécialiste des plantes aquatiques rencontré aux floralies de Courson et d’où il provenait, ce peut être lié aux -15°c que nous avons eu cet hiver pendant une bonne dizaine de jours. J’en ai donc racheté un et … je vous tiendrai au courant.

Les plantes que j’ai rempotées ou installées ont été installées dans des pots en plastique ordinaire, doublés de feutre géotextile, remplis de  terre de jardin  et recouverts de graviers soigneusement nettoyés dans plusieurs eaux.

 Les poissons

Jardin aquatique dans une bassineJ’avais installé deux petits poissons rouges.

Bilan après 1 an : Ils se sont très bien portés jusqu’ à l’épisode des -15°c  à l’issue duquel la bassine s’est retrouvée complètement prise dans les glaces si bien que les poissons ont été congelés. En effet, les poissons survivent sans problème sous une couche de glace (qu’il ne faut pas casser) mais encore faut il qu’il reste un minimum d’eau dessous. J’ai donc repris 3 poissons.

 

L’entretien, le bilan après 1 an

Jardin aquatique dans une bassineJe nourris chaque jour – quoique, il m’arrive d’oublier …- les poissons avec des granulés qui salissent moins l’eau que les flocons ; je surveille le niveau d’eau ; je coupe les parties fanées des plantes au fur et à mesure de leur apparition et bien sûr, même si ce n’est pas la partie la plus agréable, je  vide et nettoyé complètement la bassine toutes les 5 à 6 semaines, en ne changeant les plastique que s’il parait percé ou abîmé, mais en nettoyant bien les graviers en surface des pots, le tout sans oublier en préalable à ces opérations d’exiler temporairement les poissons dans un autre récipient.

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)