Livre : « Le Cortège de la Mort » d’Elizabeth George

Un bon polar classique et typiquement anglais, une intrigue bien menée, des personnages attachants et le tout sur 650 pages ce qui vous garantit un agréable week-end entier de lecture.

Le Cortège de la mort de Elizabeth GeorgeLes premières phrases :«  Les rapports des enquêteurs ayant interrogé à la fois Michael Spargo et sa mère avant l’inculpation du garçon laissent tous entendre que la matinée de son dixième anniversaire avait mal commencé. »

Le Résumé de l’éditeur (Quatrième de couverture) : Depuis le meurtre de son épouse, l’inspecteur Thomas Lynley n’a pu se résoudre à reprendre son poste à Scotland Yard. Lorsqu’une femme est retrouvée égorgée dans un cimetière londonien, sa remplaçante, Isabelle Ardery, y voit l’occasion rêvée de résoudre une affaire criminelle qui pourrait donner de l’élan à sa carrière. Mais, loin de faire l’unanimité au sein de son équipe, elle comprend qu’il lui sera difficile de parvenir à ses fins sans l’aide du très respecté Lynley, qu’elle appelle en renfort. Dans cette seizième enquête de l’inspecteur Lynley qui signe ici son grand retour au Yard, Elizabeth George plonge au coeur de la violence humaine, que même une société aussi policée que la société britannique ne peut contenir.

L’Auteur : Elizabeth George, américaine, est baptisée la reine du crime. Depuis 1998 elle a écrit 20 romans policiers traduits en français qui se déroulent pour la plupart en Grande-Bretagne, dont la série Inspecteur Lynley.

Mon avis : il s’agissait là du premier roman d’ Elizabeth George que je lisais.

Mon choix avait été dicté par …. l’épaisseur du livre : 650 pages, idéal pour un week-end gris et pluvieux. Résultat : c’est effectivement un livre idéal pour un tel week-end à condition de s’assurer d’avoir suffisamment de temps devant soi car une fois démarré, c’est très difficile de s’arrêter.

L’intrigue est bien construite et est en fait double.

Outre la première affaire décrite dans le résumé, on découvre assez vite une deuxième affaire : celle d’un enfant de 3 ans sauvagement torturé et assassiné quelques années auparavant. Cette deuxième affaire amène d’ailleurs réflexion quant aux notions de responsabilité, de cruauté et de châtiment.

Les chapitres sont alternativement consacrés à l’une ou à l’autre des deux affaires et présentés avec style et typographie distincts. Bien sûr, le lien étonnant entre les 2 affaires ne sera dévoilé que dans les dernières pages.

Si j’ai trouvé les portraits des nombreux suspects et protagonistes de cette affaire étoffés et bien construits, j’ai été en revanche déçue par les portraits des membres de l’équipe d’enquêteurs que j’ai trouvés trop caricaturaux.

Peut-être aurais-je eu un autre regard si j’avais lu les 15 enquêtes précédentes de Lynley –mais aucun doute, il n’est pas indispensable de les avoir lues pour attaquer ce roman.

Enfin une bonne partie de l’intrigue se déroule dans des paysages superbement bien décrits qui vous donnent envie d’aller découvrir le New Hampshire.

En conclusion, un bon polar classique, une intrigue bien menée, qui nécessite d’accepter de ne pas se précipiter et de s’imprégner peu à peu de l’atmosphère.

Si vous recherchez un rythme d’écriture soutenu, voire endiablé, vous aurez peut-être un peu de mal à rentrer dans l’intrigue ; dans ce cas, persévérez, ça vaut le coup.

Infos pratiques : Paru aux Presses de la Cité en 2010 (650 pages – 22,9 €) puis en Pocket en 2011 (1016 pages – 9,8 €).

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)