Livres : Jussi Adler-Olsen, la série « Les enquêtes du département V »

Les enquêtes du département V de Jussi Adler-Olsen

Vous aimez les romans policiers ? Vous voulez découvrir –ou approfondir- le polar danois ? Vous aimez les personnages récurrents ? Alors, les 5 volumes des enquêtes du département V (voir liste à la fin de cet article) seront parfaits pour accompagner votre hiver.

La première phrase d’une enquête prise au hasard :«Avec le bout de ses doigts, elle gratta jusqu’au sang les murs lisses, elle frappa de ses poings fermés le verre épais des vitres jusqu’à ce qu’elle ne sente plus ses mains. Dix fois au moins, elle avait retrouvé à tâtons la porte d’acier, inséré ses ongles dans la fente pour l’arracher, mais la porte avait un bord tranchant et restait inébranlable.  » 

Ça parle de quoi ? Carl Mørck est un flic qui était présent lors d’un déplacement de routine ayant mal tourné puisque l’un de ses collègues s’est fait tuer et l’autre – qui était également son ami- est resté paralysé.
Lui-même s’en est sorti en partie à cause de son attitude lors de la tuerie, puisqu’il s’est retrouvé tétanisé, coincé sous le corps de son ami et incapable de faire un geste.
Aurait-il pu sortir son arme ?
Il se pose sans cesse la question et il passe de personnage au caractère pas vraiment facile à celui de flic absolument insupportable pourrissant l’atmosphère du commissariat.
Pour l’éloigner, ses supérieurs le nomment à la tête d’un département chargé d’élucider les vieilles affaires jamais résolues et lui octroient un bureau en sous sol et un étonnant assistant syrien au charisme indéniable : Hafez el Assad. Par la suite il se verra également adjoindre Rose, jeune femme à la voix aigüe, ayant une fâcheuse tendance à occuper la totalité de l’espace déjà exigu du sous sol et dont aucun service du commissariat ne souhaite s’embarrasser.
Mais malgré l’absence de moyens, malgré les bâtons que ses supérieurs lui mettent dans les roues, malgré son éternel questionnement – peut-il répondre à la demande de son ami cloué dans son hôpital et qui souhaite uniquement qu’on l’aide à mourir ?- , malgré son caractère complètement buté, malgré son manque d’intérêt pour les enquêtes qui lui sont confiées – manque d’intérêt auquel sa valeureuse équipe tente de pallier et qui perdure tant qu’on ne lui donne pas l’ordre de cesser l’enquête-, Carl Mørck résout généralement les enquêtes.

L’auteur : Jussi Adler-Olsen est un écrivain danois né le 2 août 1950 à Copenhague. Longtemps éditeur de littérature et de comics, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture en 2007, année où il publie Miséricorde, premier tome de sa série Section V. Véritable phénomène dans son pays, cette série est aujourd’hui en cours de traduction dans plus d’une trentaine de pays.

Mon avis : Carl Mørck est insupportable, obstiné, il a l’esprit de contradiction d’un ado attardé et est d’une maladresse incroyable dans ses rapports avec les autres, surtout avec la psy du commissariat qu’il rêve de séduire. Mais il est attachant, tout comme son mystérieux assistant syrien (ou pas ?) Hafez el Assad embauché pour faire le ménage mais doté d’un remarquable flair instinctif, d’un charisme lui permettant d’obtenir des informations quand Mørck échoue –notamment auprès des femmes – et de ressources aussi spéciales qu’inquiétantes (comme la capacité à trouver les contacts pour faire réapparaitre un numéro de téléphone raturé quand les personnels des labos ne peuvent qu’avouer leur incompétence). Les romans sont construits en chapitres alternant les points de vue des différents protagonistes et vous tiennent toujours en haleine puisque la plupart du temps, on ne comprend le prologue que dans les derniers chapitres.

Il est préférable de lire les enquêtes dans l’ordre chronologique (ce que je n’ai pas fait et que j’ai regretté) puisque il existe également à travers les différents romans une enquête en fil rouge sur la tuerie à l’origine du mal être de Mørck. De plus, les personnages évoluent au fil des enquêtes, leurs profils se précisent (qui est donc vraiment Hafez el Assad ?) tout comme leurs rapports (comme les relations entre Mørck et sa psy) et lire dans le désordre gomme un peu cet aspect de la série ce qui est vraiment dommage.

Bref vous l’aurez compris c’est une série à découvrir sans hésiter : mais attention, il y a un risque d’addiction et il est difficile de s’arrêter avant d’avoir fini les 5 enquêtes.

Infos pratiques :

Voici la liste chronologique des 5 enquêtes du département V :

  1. Miséricorde : Albin Michel – octobre 2011 ; Le Livre de poche – janvier 2013
  2. Profanation : Albin Michel – mai 2012 ; Le Livre de poche – janvier 2014
  3. Délivrance : Albin Michel – Le Livre de poche – janvier 2015
  4. Dossier 64 : Albin Michel – janvier 2014
  5. L’effet papillon : Albin Michel – janvier 2015

Le prix moyen est d’envron 23€ pour les éditions Albin Michel et 8€ pour les formats Poche, et 7 et 10 €.

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Beaucoup de livres en anglais c’est génant pour moi

Que voulez vous dire ? Les 5 volumes cités dans mon article sont tous en français tout comme le 6ème, Promesse, paru chez Albin Michel en janvier 2016. Alors, bonne lecture !

Bonjour. J’aurais voulu savoir si les livres se suivent ou s’il peuvent être lu séparement ?
Merci d’avance

Bonjour, comme je le dis dans l’article Il est préférable de lire les enquêtes dans l’ordre chronologique (ce que je n’ai pas fait et que j’ai regretté) puisque il existe également à travers les différents romans une enquête en fil rouge sur la tuerie à l’origine du mal être de Mørck. Bonne lecture !

Bonjour, je ne sais pas lire un auteur dans le désordre… je me suis carrément régalée. Tous les personnages sont savoureux. J’adore Assad et toutes ses répliques. La Rose est inimitable également. Bref, je viens de voir qu’il y a une 6e enquête. Je file vite à la bibliothèque pour qu’ils me le fassent venir. Et j’aimerais lire, en français, ce que Jussi a pu écrire. Bonnes lectures à tous

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)