Voyage à l’île Maurice – Episode 10 – C’est fini

Et oui, voici déjà deux mois que nous avons pris nos quartiers d’hiver et il nous faut maintenant rentrer.

Tourisme19_1Alors au revoir à tout ce que je vais regretter quelque temps :

  • la plage, son sable blond et ses ambiances différentes selon que l’on soit en semaine ou en week-end, le matin ou le soir, son calme ; la mer et ses couleurs chaque jour -voire chaque heure- différentes, entre turquoise et bleu profond, entre gris et noir ;  les couchers de soleil,
  • les promenades le long de la plage, les bus,
  • la résidence, sa grande piscine, son calme, ses palmiers, ses oiseaux rouges et ses … martins tristes
  • les petites échoppes et ce qu’elles vendent : alouda, samoussas, mine frit, vindaye, ti puri ….etc
  • enfin surtout, l’atmosphère de ce pays où les gens sont chaleureux et où il fait bon vivre

Tourisme19_2Et bonjour à tout ce que je vais retrouver avec plaisir :

  • les enfants, la famille, les amis
  • les chats, les poules, les poissons rouges, les hérissons
  • la maison, le jardin, le pool house et … la piscine
  • le printemps qui semble avoir décidé de venir pile poil pour notre retour
  • la viande de bœuf, les escalopes de veau, la charcuterie, le fromage et le vin
  • et … l’atmosphère de notre pays où tout bien réfléchi, il fait également bon vivre … sauf en hiver

En tout cas, cela a été une expérience aussi agréable que positive, le choix de l’île Maurice et de Flic en Flac s’est avéré  excellent et nous envisageons déjà de renouveler l’an prochain, ici ou dans une autre île.

Alors, à l’année prochaine

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Bonjour.
Tout est exact dans cette description de touriste.
Quelques détails important manquent. Il y a une population sur l’Ile et c’est très important de s’y intéresser. Dans un long voyage peu de description sur ces Mauriciens extrêmement gentils et sur ces indous ouvert à la générosité. C’est relativement très pauvre en dehors des locations et hôtel à touristes. Pas de chômage, tous travaillent. Certaines femmes sur le bord des routes en blouses sous un soleil de plomb, un balais de paille à la main néttoient les abords au milieu de nulle part pour quelques Roupies par jour crève le cœur.
Un petit manque également sur le mitraillage des moustiques racistes qui ne piquent que les touristes.
Amitié à vous. Rose et Bernard.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)