Billet : Et tout ça à cause de Saint-Médard

Ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu parler du fameux diction de Saint-Médard : « S’il pleut à la Saint-Médard, il pleuvra jusqu’à 40 jours plus tard, à moins que Saint Barnabé ne lui coupe l’herbe sous le pied ».

Bref, si on a un été pourri, c’est à cause de Saint-Médard et Barnabé n’a même pas pu arranger ça. En effet, la Saint-Médard, c’était le 8 juin et … il a plu. Idem pour le jour de la Saint-Barnabé (11 juin) qui fut également un jour pluvieux nous ôtant ainsi tout espoir d’amélioration avant … le 18 juillet !!!!

Nous restait quand même encore une possibilité : « Saint-Gervais quand il est beau, tire Saint-Médard de l’eau ». Sauf que la Saint-Gervais c’était le 19 Juin et … il a plu !

Pour être tout à fait honnête, il me faut avouer que deux interprétations de ce fameux dicton de la Saint-Médard coexistent : pleuvra-t-il 40 jours plus tard ou pleuvra-t-il pendant 40 jours, la nuance étant de taille !! C’est bien sur la deuxième version qui nous intéresse en cet été pourri 2012.

Mais au fait, c’était qui ce Saint-Médard ? Et bien c’était un évêque picard, Médard de Noyon, né en 456 et mort en 545. Il est présenté comme un homme très bon et la légende raconte plusieurs histoires à son sujet. Ainsi, lorsqu’il était enfant, il fut protégé de la pluie par les ailes d’un aigle et c’est pourquoi il est souvent représenté avec un aigle au dessus de la tête. Une autre fois, il aurait donné un des chevaux de son père à un pauvre homme mais quand son père furieux, et non au courant du don fait par son fils, partit avec ce dernier à la recherche du cheval, il se mit à pleuvoir des cordes mais Médard ne fut pas mouillé.

Il est le patron des agriculteurs et des brasseurs et est invoqué pour les problèmes de pluie (que ce soit pour la faire venir ou pour l’arrêter). Remarquez, il est aussi invoqué pour les problèmes de dents, de migraines ou de névralgies mais là, il est vrai, pas grand rapport avec la météo.

A part ça, c’est vrai ou pas ? Et bien tout dicton comporte une part de bon sens et est lié aux observations très fines que faisaient les anciens du temps. En effet, en des époques reculées (pas tant que ça), la survie dépendait essentiellement des récoltes et donc de la météo. Vu que Laurent Romejko n’officiait pas encore, les paysans notaient leurs observations et les transmettaient aux générations suivantes de façon à pouvoir prévoir et anticiper. Et puis d’ailleurs, pas plus tard qu’hier soir, j’ai entendu le même Laurent Romejko annoncer qu’a priori, compte tenu des analyses très fines effectuées par de savants météorologues dotés d’instruments de mesures hyper sophistiqués, le beau temps devrait revenir … le 18 ou 19 juillet !!!!

Alors oui, on a besoin d’eau mais :

  • Le mois de Novembre est très bien pour ça
  • Faut vidanger la piscine tous les jours
  • Faut vider le bassin des poissons rouges faute de quoi ils atterrissent directement sur la pelouse via une jolie cascade
  • Les tomates pourrissent avant de mûrir
  • Le budget traitement anti-limaces explose
  • Même après avoir mis (en plus des granulés) des coquilles d’œufs, du marc de café et de la bière dans les plates-bandes qui ressemblent à des décharges publiques, tout est dévoré

En revanche :

  • Pas besoin d’arroser
  • La Bretagne n’est jamais aussi belle que sous la pluie
  • Les légumes sont hors de prix alors tant pis, on ne mange que des pâtes et des pommes de terre
  • On peut passer nos journées devant la télé (Foot, Championnats d’Europe d’athlétisme, Wimbledon, Tour de France et JO) sans culpabiliser
  • On est pas plus mouillé en sortant de la piscine qu’en y entrant
  • Le budget crème solaire est quasiment nul
  • On n’a même pas eu besoin de ranger nos affaires d’hiver et de sortir nos affaires d’été

Bonnes vacances quand même et rendez vous le 18 juillet !!

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)