Livre : « L’enfant allemand » de Camilla Läckberg

Le genre : polar de la fameuse collection Actes Noirs d’Actes Sud, à couverture noire à liseré rouge

Couverture livreLe Résumé : La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l’inspecteur qu’elle vient d’épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n’importe où, qu’il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l’exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite. L’homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné….

L’auteur : Née en 1974, Camilla Lackberg est l’auteur d’une série de romans policiers mettant en scène le personnage d’Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l’étranger. Dans la collection « Actes noirs » ont déjà paru La princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009) et L’oiseau de mauvais augure (2010).

Mon avis : Depuis deux ans déjà, j’achète systématiquement les nouveaux livres de Camilla Läckberg et celui là n’a pas fait exception à la règle.

J’ai retrouvé avec plaisir les deux personnages principaux –récurrents- Erica Falck et Patrik Hedström que j’ai presque l’impression de connaître à force de les fréquenter ! C’est d’ailleurs une caractéristique des livres de Camilla Läckberg : un mélange entre le polar et la complexe histoire familiale d’Erica Falk. D’ailleurs, quitte à s’y mettre, autant attaquer par le premier tome paru sinon on risque d’avoir un peu de mal à s’y retrouver dans le volet histoire familiale. D’autant plus que, si enquêtes criminelles et histoire personnelle sont toujours très imbriqués, c’est encore plus vrai avec ce cinquième volume qui nous permet de mieux comprendre la complexité des personnages principaux. Ce serait donc dommage de lire ce livre sans avoir en tête le passé des personnages, et de le voir uniquement comme un polar auquel cas on peut effectivement être un peu déçu.

Bien sûr, il ne s’agit pas de chefs d’œuvre mais simplement de bons bouquins que l’on a plaisir à lire d’un bout à l’autre.

Côté écriture, un bon rythme, pas de temps morts, un sens de l’humour certain, des personnages secondaires –ah la fine équipe du comissariat de Fjällbacka- bien campés et qui eux aussi s’étoffent au fil des différents volets, et une intrigue bien ficelée avec un dénouement pas trop attendu.

Conclusion : vivement le prochain Camilla Läckberg !

Infos pratiques : Editions Actes Sud, 2011, 23 €

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)