Voyage à l’île Maurice – Episode 7 – Découverte du Sud

Ile Maurice : le SudNotre séjour arrive déjà à ses ¾ et une amie est venue nous rendre visite : deux bonnes raisons de partir enfin à la découverte des incontournables de l’île.

Ce sera par le biais d’un taxi réservé pour la journée – coût 60 €- et nous commencerons par le Sud de l’île qui constitue la partie la plus « montagneuse » avec son décor de lacs, gorges, cascades, vallons boisés et surtout végétation très luxuriante.

Nous commencerons la visite par le traditionnel stop dans une fabrique de maquettes de bateaux qui constituent une spécialité de l’île, même si pour ma part, je n’ai aucune envie d’en voir une trôner dans notre salon.

Nous poursuivrons par Bois Chéri, plantation de thé et usine qui avec 750 tonnes annuelles produit la majeure partie de la production totale de l’île. L’usine se visite et la visite relativement intéressante –mais 12€ c’est vraiment exagéré- se termine par une dégustation dans une superbe demeure qui fait aussi restaurant et qui surplombe un petit lac bordé d’arbres et de plants de thé.

Ile Maurice : le Sud

Notre prochaine halte sera un splendide point de vue sur les gorges du parc national de Rivière Noire avant de poursuivre vers Grand Bassin qui est un lac considéré comme un lieu sacré par les hindouistes de Maurice, bordé d’une dizaine de temples et surmonté d’une monumentale statue de Shiva.
Chaque année a lieu en février-mars une gigantesque fête dite Maha Shivaratree qui réunit jusqu’à 500 000 pèlerins venus de toute l’île mais également de beaucoup d’autre pays. Beaucoup feront le voyage à pied depuis les 4 coins de l’île, vêtus de blancs et transportant de grands autels fleuris et décorés.
Comme la fête avait lieu quelques jours après notre visite, l’endroit était en plein préparatifs et il y avait déjà beaucoup d’hindous venant prier et déposer leurs nombreuses offrandes. Une chose qui m’a frappée : aucune trace de consumérisme n’habite ces lieux où malgré le monde qui s’y presse on ne trouve pas le moindre marchand.

Ile Maurice : le Sud

On poursuit avec les Terres de Couleurs de Chamarel. Passée l’entrée du site, après un kilomètre sur une petite route qui serpente au milieu de plantations d’ananas, de cannes à sucre et d’arbres variés, on arrive à une terrasse panoramique qui offre un joli point de vue sur une cascade qui plonge d’une centaine de mètres au cœur d’une végétation particulièrement luxuriante. Encore deux kilomètres et ce sont les fameuses Terres de Couleurs.  Il s’agit d’une espèce de clairière au sol dénudé et bosselé présentant une large gamme de couleurs entre violet et marron, rouge et ocre. C’est beau mais la foule qui s’y presse combinée aux barrières –indispensables- destinées à protéger le site rend l’endroit nettement moins agréable. Et puis la clairière est vraiment petite et je n’ai pu m’empêcher de penser que … les carrières de Roussillon sont plus belles !

Tourisme16_3

Ce sera ensuite la redescente vers la mer avec une halte sur un magnifique point de vue sur la côte Sud Ouest et le retour en longeant la côte.

A la semaine prochaine.

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)