La chronique d’un potager ordinaire : suite des semis et plantations 2015 : oignons jaunes et carottes

Un bon mois après les premiers semis de fèves et les premières plantations d’échalotes, j’ai attaqué les semis de carottes et d’oignons jaunes (les meilleurs pour la conservation).

Il faut dire que ma terre était particulièrement difficile à travailler et j’ai donc commencé par attendre le 15 avril suivant ainsi les conseils de mes voisins experts et jardiniers. Hélas ! au 15 avril, rien n’avait changé et le travail à la bêche restait impossible. Heureusement, un ami fidèle vint avec son motoculteur et retourna longuement le terrain même si cela ne put cependant émietter complètement les mottes.

Les carottes :Chronique d’un potager ordinaire : suite des semis et plantations  2015 : carottes

  • Côté variété, j’ai choisi la variété Touchon, très rustique
  • On peut semer à partir de mars et jusqu’en juin : en réalisant des semis espacés, vous étalerez vos récoltes.
    Semer en jour RACINES Lune ascendante (cf. calendrier lune)
  • Tracer un sillon de 3cm de profondeur dans votre terre bien travaillée, et déposer au fond une couche de sable fin de 2cm. Semer en ligne dans le sillon en ayant la main légère pour faciliter l’éclaircissage –vous pouvez aussi mélanger les graines à du sable voire à de la semoule- et recouvrir d’une autre couche de 2cm de sable fin.
    L’utilisation de sable pour le semis de carotte est d’autant plus fondamentale que votre terre est lourde : en effet, les carottes ont besoin d’une terre bien meuble pour s’épanouir et se développer en restant bien droites.
  • Espacer les rangs de 20 cm
  • Lorsque la plantule atteint le stade 2-3 feuilles, éclaircir en arrachant les plus petits plants et en ne laissant qu’un plant tous les 5 cm.
  • Mon expérience de l’an dernier : côté gustatif, rien à redire ; en revanche côté esthétique ce n’était pas vraiment ça ! Ayant quelque peu zappé la phase éclaircissage et n’ayant pas suffisamment travaillé la terre, j’ai eu une récolte abondante mais avec des carottes de toutes tailles et de formes vraiment bizarres. Mais surtout, je n’ai pas réussi à les conserver. Pour bien les conserver le mieux est de les récolter, de couper les feuilles, de les laisser bien sécher au soleil et de les stocker dans un récipient type bassine ou seau dans du sable bien sec. L’an dernier je les ai stockées alors qu’elles étaient humides et résultat, elles ont pourri.

 

Chronique d’un potager ordinaire : suite des semis et plantations  2015 : oignons jaunes

Les oignons jaunes :

  • Contrairement aux échalotes pour lesquelles j’avais choisi des caïeux plutôt que du semis, pour les oignons j’ai choisi de semer des graines, directement en terre bien sür.
  • Côté variété, j’ai choisi des oignons jaunes Paille des Vertus, une variété rustique et très productive donnant des gros bulbes jaunes d’excellente conservation.
  • Semer en mars avril voire début mai en jour RACINES Lune ascendante (cf. calendrier lune)
  • Semer en ligne dans un sillon de quelques cm de profondeur tracés dans une terre bien travaillée et ameublie en ayant la main légère pour faciliter l’éclaircissage –vous pouvez aussi mélanger les graines à du sable voire à de la semoule- ; recouvrir de terre et bien tasser.
  • Espacer les rangs de 25 cm
  • 2 mois après le semis, éclaircir en arrachant les plus petits plants et en ne laissant qu’un plant tous les 10 cm.
  • Mon expérience de l’an dernier : hormis le fait qu’une partie du rang est restée vide car les graines n’avaient pas germé, ce fut une réussite. Pour éviter cela, veillez à avoir une terre très meuble –c’est indispensable dès lors que l’on réalise des semis en pleine terre- et s’il convient d’avoir la main légère lors du semis, ne l’ayez quand même pas trop légère. Côté gustatif, c’était impec et côté conservation, je les ai gardés jusqu’en fin d’hiver. Je les avais récoltés lorsque les feuillages étaient devenus jaunes et secs, je les avais fait sécher au soleil et stockés dans une cagette dans la cuisine, recouverts d’un torchon pour qu’ils ne soient pas à la lumière.

A la semaine prochaine pour la plantation des pommes de terre.
Chronique d’un potager ordinaire : le plan

 

Print Friendly
Cet article vous est proposé par votre boutique en ligne de bijoux fantaisie Vintage CreaChriss http://creachriss.fr - Copyright CreaChriss

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.


Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)